Catégories
Réflexions

Les types d’actifs (assets)

Dictionnaire Crypto & Web3

Il existe de nombreuses catégories d’actifs, ou placements, avec des propriétés ou qualités variées. Ce billet est une présentation synthétique.

Avertissement (disclaimer)
Je ne prétends pas tout savoir, ni que les définitions présentées sont exemptes de potentiels défauts, et encore moins exhaustives. L’objectif assumé est d’être didactique : j’ai donc lu de multiples sources, tant en anglais qu’en français, et j’ai synthétisé ce qui me paraissait le plus pertinent.
Je tente ici de définir des concepts-clés utilisés régulièrement dans l’écosystème blockchain/crypto, mais dont le sens est, à mon humble avis, au minimum inconnu de la plupart des consommateurs, voire parfois détourné de la signification originale pour répondre à certains besoins spécifiques de communication ou de désinformation.

Dictionnaire Crypto & Web3 – retour à l’index

Actifs (assets)

Les placements, ou catégories d’actifs, les plus courants, sont :

  • Les devises (currencies), comme espèces placées sous forme d’épargne qui permettent en général de percevoir des intérêts ;
  • Les actions (aussi nommées, valeurs mobilières, titres ou parts – stocks) ;
  • Les biens immobiliers (real estate) ;
  • Les obligations (bonds) ;
  • Les matières premières (commodities), produits de base ou bruts, comme le pétrole et le gaz, les métaux (précieux comme l’or et l’argent, ou industriels comme l’aluminium), les produits agricoles (blé, etc.), le bétail…

Il faut aussi y ajouter l’art et ne pas oublier que l’or et les métaux précieux, qui, bien que matières premières, sont aussi des placements à part entière.

L’or en particulier est souvent un point de repère de certains promoteurs de Bitcoin (cf. Gold Standard).

Et donc, désormais, même si cela reste discutable*, les actifs numériques (digital assets) ou crypto-actifs (crypto-assets) :

  • Bitcoin, Ethereum et les diverses « cryptomonnaies, » y compris les MemeCoins ;
  • Tous les autres types de jetons (tokens) ;
  • Les Stablecoins ;
  • Les NFTs.

Les crypto-actifs sont des actifs numériques négociés sur un réseau de type blockchain. Bien que le terme cryptomonnaie soit régulièrement utilisé, il pose de nombreux problèmes sémantiques, en particulier liés à la notion de cryptographie pratiquement inexistante, et à l’interprétation divergente des définitions de « monnaie » et « devise » dans l’écosystème.

* De plus en plus d’avis éclairés, dans les institutions financières en charge de la régulation des marchés, convergent pour affirmer que les « jetons » ne devraient pas être considérés comme des actifs au niveau des états financiers. En effet, ils ne représentent aucun actif réel, ni aucune obligation de paiement pour le compte d’une entité disposant de liquidités (trésorerie) ou vis à vis des autorités fiscales.

Certains professionnels considèrent donc les jetons comme des produits (commodities) sans valeur d’usage, mais avec des coûts de maintenance élevés (du fait de l’utilisation du minage Proof of Work, par exemple, pour Bitcoin et Ethereum).

D’autres, comme de purs véhicules spéculatifs, du fait de leur absence de valeurs fondamentale et d’usage, ainsi que de leur inutilité monétaire.

La grande majorité des jetons actuels repose en fait sur une croyance, presque religieuse, en ce qu’ils sont supposés représenter.

prix et valeur - actifs

Actif déflationniste (deflationary asset)

Se dit lorsque l’approvisionnement d’un actif décroît avec le temps.

Remarque : ne pas confondre déflation et désinflation, qui correspond à un simple ralentissement du rythme de l’inflation.

La déflation n’est pas une symétrie négative de l’inflation, car les processus et les conséquences qu’elle implique sont différents.
La déflation se présente sous trois aspects principaux : monétaire (réduction des moyens de paiement en circulation), financière (contraction du crédit), réelle (diminution de la production).

Déflation (Wikipedia)

Une spirale déflationniste apparaît sur un marché où le niveau de prix d’un actif décroît, impliquant une diminution de la production, et par voie de conséquence, de la demande, induisant une nouvelle baisse des prix.
Ces cycles, rares, sont très impactants et peuvent détruire une économie (cf. USA 1930 ou Japon 1990).

Pour en savoir plus sur des systèmes qui peuvent engendrer des spirales déflationnistes, voir aussi « gold standard » et « sound money. »

Bitcoin est un exemple d’actif déflationniste, car :

  • la quantité de jetons disponible a été fixée dès la conception (21 millions),
  • il existe une quantité importante (estimée entre 20 et 30%) de fonds perdus tant par des portefeuilles inactifs ou inaccessibles, que par des financements illicites, potentiellement illiquides.

Actif financier (financial assetsecurity)

Ce sont des titres ou contrats, généralement négociables. Etant intangibles ou incorporels, non physiques, leur valeur est dérivée de créances contractuelles sur les flux de trésorerie, une devise ou une matière première sous-jacente, voire un transfert de risque avec contreparties.

Exemples : actions, obligations, CDS (Credit Default Swap = couvertures de défaillance ou dérivés sur événement de crédit ou permutations d’impayé, une forme d’assurance par laquelle un établissement financier se protège du risque de défaut de paiement d’un crédit par le paiement d’une prime).

Par définition, ils n’ont pas de valeur d’usage. En revanche un actif financier doit proposer un revenu ou être sous-tendu par quelque chose qui lui apporte sa valeur fondamentale.

Aux USA, pour déterminer de manière légale, si un produit financier entre dans la catégorie « actif financier » (security), on applique le Howey Test (Wikipedia EN), qui repose sur la réponse à 4 critères.

La classification des crypto-actifs en tant qu’actifs financiers est encore très disputée. J’y reviendrai plus spécifiquement.

Actifs improductifs (ou non productifs)

  • Les matières premières, qui sont utilisées pour leur valeur d’usage et contribuent à un processus économique.
  • L’art et les jetons crypto-actifs.

Actif inflationniste (inflationary asset)

Se dit lorsque l’approvisionnement d’un actif croît avec le temps.

Le dollar ou l’euro sont 2 exemples d’actif inflationniste, du fait de la politique monétaire des banques centrales (dépend des périodes observées).

Il est généralement considéré raisonnable qu’une devise ait un effet déflationniste prévisible sur le long terme (dans le contexte d’une politique de monnaie forte par exemple), afin d’encourager l’investissement dans des actifs productifs, pour stimuler tant la croissance économique que la création d’emplois.

Cette diminution de la masse monétaire (billets de banque de la Banque Centrale et monnaies scripturales créées par les banques elles-mêmes) peut correspondre par exemple à un remboursement de dette par l’État, les entreprises ou les ménages, ce qui est toujours souhaitable dans une économie saine.

Voir aussi le billet Inflation pour les nuls.

Actifs productifs

Tous actifs, comme les actions, l’immobilier et les obligations, qui génèrent un revenu récurrent (intérêts, dividendes…).

Actifs spéculatifs

Spéculer, c’est prendre une position sur un actif dans l’espoir que sa valeur s’améliore à court terme. La spéculation fait partie de l’ensemble de paramètres qui assurent la formation des prix sur un marché.

Certains spéculateurs s’intéressent assez peu à la valeur fondamentale d’un actif et ciblent principalement les mouvements de prix à court terme, l’opinion publique et la dynamique de l’environnement.

Tableau comparatif des types d’actifs

Tableau comparatif des types d’actifs
Cliquez pour zoomer

Questions, critiques, remarques ?
Les commentaires sont ouverts ci-dessous, et modérés.

Licence Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.