Catégories
Music Music Education

Music Memories – 3

From time to time, I browse through my music memories… I was an avid radio listener in the 70s. Had my own record player too, but the Soul, RnB… songs and Motown sounds were my friends when working at home for school…

The Manhattans – Kiss and Say Goodbye (1976)
Hot Chocolate – You Sexy Thing (1976)
Johnny Nash – I Can See Clearly Now (1972)
Billy Paul – Me and Mrs. Jones (1972)
The Tony Hiller Orchestra – Where The Rainbow Ends (1968)
Azymuth – Jazz Carnival (1979)
Grandmaster Flash & The Furious Five – The Message (1982)
Eddy Grant – Electric Avenue (1982)

More Music Memories: Part 1Part 2

Catégories
Music

Sur Ă©coute…

Je l’avoue humblement, je n’avais jamais regardĂ© « The Wire » (Sur Ă©coute en français). Erreur dĂ©sormais rĂ©parĂ©e, par quelques soirĂ©es en mode « binge watching »… Dans les annĂ©es de sa diffusion en France, je n’Ă©tais pas beaucoup devant la TV, et mĂȘme si j’aimais dĂ©jĂ  beaucoup les sĂ©ries, je ne l’ai pas vue passer.

Mais ce n’est pas de la sĂ©rie elle-mĂȘme dont il est question dans ce billet, mais de son environnement musical. La bande son est subtilement intĂ©grĂ©e directement dans les scĂšnes (elle provient gĂ©nĂ©ralement d’une source dans le plan) et non pas en sur-impression comme cela se fait le plus souvent.

Ce qui est intĂ©ressant de mon point de vue, est l’utilisation pour le gĂ©nĂ©rique d’une mĂȘme composition, mais interprĂ©tĂ©e par des artistes diffĂ©rents au fil des saisons.

Le titre choisi est « Way Down in the Hole », une chanson entre Gospel et Blues, composée par Tom Waits pour son album Franks Wild Years en 1987.

La premiĂšre saison utilise une reprise par les Blind Boys of Alabama.

En live

La deuxiÚme saison utilise la version originale de Tom Waits, avec sa voix rocailleuse si reconnaissable, et ses textes qui portent un regard profond, parfois cynique, sur une certaine humanité abandonnée.

A la saison suivante, c’est une reprise par The Neville Brothers, groupe de Soul/Funk de la Nouvelle OrlĂ©ans.

La quatriÚme version de « Way Down in the Hole » est enregistrée et arrangée spécialement pour la série, par 5 jeunes artistes de Baltimore (Ivan Ashford, Markel Steele, Cameron Brown, Tariq Al-Sabir, Avery Bargasse), sous le nom de Domaje.

Le gĂ©nĂ©rique de la cinquiĂšme et derniĂšre saison est interprĂ©tĂ© par Steve Earle, qui a aussi un petit rĂŽle rĂ©current dans la sĂ©rie oĂč il joue un droguĂ© repenti. Il donne des dĂ©tails dans la vidĂ©o ci-dessous.

Live

Way down in the hole (lyrics)

When you walk through the garden
You gotta watch your back
Well, I beg your pardon
Walk the straight and narrow track
If you walk with Jesus
He's gonna save your soul
You gotta keep the devil
Way down in the hole
Sur Ă©coute - The Wire
Moviestore Collection/REX/Shutterstock

Sur Ă©coute…

J’ai apprĂ©ciĂ© ces 5 saisons (que j’ai regardĂ©es en VOST), la description de l’environnement (corruption politique, dĂ©crĂ©pitude amĂ©ricaine, communautĂ© noire abandonnĂ©e…), la description des personnages… mĂȘme si j’ai trouvĂ© le tout un « mou ». Les tensions se mettent en place un peu lentement Ă  mon goĂ»t (dĂ©ployĂ©es sur 10 Ă  13 Ă©pisodes), mais c’est effectivement, selon moi, une bonne peinture d’une ville aux USA, en plein dĂ©liquescence.

A mon humble avis, une sĂ©rie Ă©quivalente situĂ©e dans les annĂ©es 2015 Ă  2020 serait la bienvenue… Et serait trĂšs extrĂȘmement dĂ©primante…

PS : je trouve toujours amusant de voir des acteurs dans ces « vieilles » sĂ©ries, quand on les a vus dans d’autres rĂŽles depuis…

PS2 : Bosch est une autre sĂ©rie avec un bon superviseur musical, aidĂ© bien sĂ»r par les goĂ»ts musicaux du personnage, dĂ©crits dans les livres de Michael Connelly, dont est tirĂ©e la sĂ©rie. Pour ceux qui aiment le Jazz, entre autres…

Michael Connelly & Titus Welliver on the set of « Bosch »