Categories
Music Education

Henry Cording ?

Henri Salvador a eu une influence considérable sur le monde musical, pas uniquement France, du fait de ses nombreuses rencontres artistiques au fil des années. Mais connaissez-vous l’épisode “Henry Cording” ?

Rock and roll-mops

J’ai à chaque fois un pincement au coeur lorsque j’entends ce nom, car je “possédais” un 45T 4 titres sous son pseudonyme d’Henry Cording, hérité je pense de mes parents.

henry cording - original rock 'n' roll boys
Malheureusement, ce disque m’a été volé lors d’un cambriolage, il y a fort longtemps…

Il y chantait, au milieu des années 50, ce que l’on considère comme les premières chansons du répertoire Rock ‘n’ Roll en français, co-écrites avec Boris Vian et co-composées avec Michel Legrand.

Boris Vian, pionnier du Rock ’n’ Roll

En mai 1956, le compositeur Michel Legrand rapporte des États-Unis quelques disques de Rock ’n’ Roll.

L’idée est de mettre ce nouveau rythme au goût français. Mais pour ce faire, il faut aussi adapter des textes, tâche qui est confiée à Boris Vian.
Il crée donc avec ses complices Henri Salvador et Michel Legrand (“Mig Bike”) Rock and Roll Mops (cf. au début du billet), chanson publiée sous le fameux nom d’Henry Cording. Le parolier déclaré est Vernon Sinclair, qui est en fait l’un des pseudonymes que l’écrivain utilisait pour certains de ses romans.

Le trio en fera beaucoup d’autres.

Henry Cording

Rock hoquet
Va t’faire cuire un œuf, man
Dis-moi qu’tu m’aimes rock

(Blues) Blouse du dentiste

De cette époque, la chanson la plus connue est certainement le fameux “Blouse du dentiste”, dont il existe différentes versions, certaines avec des accompagnements très mauvais, musicalement.
La meilleure est, IMHO, celle de 58 avec Quincy Jones et son orchestre. Je l’avais (re)trouvée sur un album de Boris Vian “Chansons Rock”, mais elle est dans d’autres rééditions probablement, et il convient de noter que sur la majorité des compilations de Henri Salvador que j’ai pu trouver, ce sont plutôt celles à éviter…

Blouse du dentiste (Feat. Quincy Jones et son orchestre)

Sans oublier, une version live de 1996 aux Victoires de la Musique où Ray Charles accompagne Henri Salvador, c’est grandiose…