Categories
Ecrits

Seconde chance – 8

Le comité de pilotage

Pour rejoindre la zone spatiale du comité de pilotage, le Scrutinizer avait été obligé d’abandonner temporairement la forme-véhicule qu’il avait choisie pour communiquer avec l’humain. Issu d’une espèce immatérielle, une forme d’énergie pure ou presque, il s’était téléporté au centre d’une lointaine galaxie où les 499 Terres avaient été implantées pour la tentative de sauvetage de l’expérience terrestre.
A son arrivée sur place, il avait été obligé de se trouver une autre représentation “physique”, afin de pouvoir éventuellement communiquer avec les autres Scrutinizers, qui venaient de tous les coins de l’espace, et donc pouvaient revêtir des formes très diverses.
Pour simplifier les interactions lors des réunions, les espèces présentes étant d’origines très diverses, il avait été décidé que tous adopteraient une forme-véhicule en connexion avec le projet lui-même.
Malheureusement, il ne restait plus beaucoup de choix et il avait dû se rabattre sur une enveloppe de lapin-garou, de couleur bleue électrique et fort peu pratique à son goût pour se déplacer dans l’amphithéâtre immense où avait lieu la réunion.

A priori, il ne connaissait personne dans cette foule immense et bigarrée. De toutes façons, personne n’était reconnaissable dans les formes-véhicules utilisées et il ne savait pas quelles autres espèces étaient présentes… Sans trop regarder autour de lui, le Scrutinizer se fraya un chemin vers le devant, car il voulait être sûr de pouvoir bien communiquer au besoin avec le management.

Le Très Grand Scrutinizer fit son entrée brusquement, et sans cérémonie, prit la parole.

Scrutinizers, il était important que vous soyez tous présents aujourd’hui pour ce point d’étape. Vous savez comme ce projet tient particulièrement à cœur à l’équipe scientifique et, bien entendu à la direction du Grand Organisme Décentralisé.

Je dois tout d’abord vous féliciter tous pour le travail exemplaire accompli lors de la terraformation des 499 Terres, qui s’est globalement bien déroulée partout. Vous avez respecté les délais et je vous en remercie. Presque partout, la phase d’ajout des espèces animales, hors humains, ainsi que tous autres insectes ou invertébrés a pu commencer. Bravo à tous !

En revanche, nous rencontrons de véritables problèmes avec de nombreux échantillons terriens choisis. Et j’avoue que je suis de plus en plus inquiet, car cela semble signifier de potentiels dépassements de budget, a priori conséquents, et une éventuelle remise en cause des critères de sélection utilisés.

L’équipe scientifique m’a préparé une rapide analyse statistique que je vais vous présenter sommairement. Vous trouverez tous les détails dans le rapport de cette réunion. Il y a un cas spécifique, que je verrai en tête à tête avec le Scrutinizer concerné, et les chiffres que je vous communique, concernent donc 498 nouvelles Terres.

Sur les 498 humains mis en place pour transmettre le projet, répartis en 50 % hommes et 50 % femmes, nous avons pour l’instant :

  • 21 % de morts subites,
  • 15 % de démences irréversibles, dont certains cas qui se sont enfuis et que l’on n’arrive pas à retrouver…
  • 14 % de crises de tétanie aiguë. Déblocage incertain à ce stade. Vous n’êtes de toutes façons pas équipés pour traiter cette situation. Le laboratoire se penche sur la question et vous communiquera le cas échéant la procédure à suivre.

Je dois aussi déplorer un douzaine de blessés dans nos rangs, sauvagement attaqués lors de la prise de contact. Soyez prudents et sur vos gardes !

Globalement, nous sommes pour l’instant au-delà de 50% d’échecs ! C’est beaucoup trop !

Merci donc à tous et en particulier aux Scrutinizers concernés par les situations énoncées plus tôt, de reprendre très vite leurs dossiers de sélection et de trouver une solution alternative rapidement. Rapprochez-vous des équipes scientifiques pour améliorer la validation des profils. Si aucune solution n’est trouvée rapidement, je me verrai dans l’obligation de condamner ces Terres inhabitées et probablement de les faire détruire irrémédiablement.

Note importante : il semble que les humains mâles soient beaucoup plus “fragiles” à de multiples niveaux que les sujets femelles. Un problème de cerveau probablement, ou d’hormones peut-être, qui surchaufferaient… Je sais que nous avons besoin des deux spécimens pour assurer le repeuplement des Terres, mais prenez bien cela en compte dans vos choix.

Il est très important que vous ayez tous en tête le fait que Terre 001 arrive bientôt à la limite de ce qu’elle peut supporter et que tout retard supplémentaire pourrait être fatidique à l’ensemble du projet ! Il convient que nous arrivions à sauver notre projet et nos expériences.

Soyez donc très concentrés dans l’atteinte de nos objectifs ! Soyez efficaces ! Merci. Vous pouvez retourner à vos Terres.

Scrutinizer 421, venez me voir.

temps - esprit

Oh, le comité de pilotage ne s’était pas vraiment bien passé… Embarrassé, tant par la situation qu’il venait de découvrir, que par sa forme-véhicule, très étonné des résultats médiocres, voire piteux, malgré tout le travail préparatoire, il s’approcha du Très Grand Scrutinizer aussi vite que ses grandes pattes bleues le lui permirent.

TGS : Il m’a été rapporté que votre humain refuse de participer à l’expérience. Est-il à classer dans les cas de démence ou avez-vous pu avoir un échange intelligent avec lui ?

GS : En fait, il n’a pas directement refusé. Il veut savoir, s’il devait choisir de ne pas se joindre au projet, s’il existait une solution alternative. Pour l’instant, il est assez fâché, pas agressif, je dirais contrarié, mais hésite malgré tout encore… Je lui avais préparé des scénarios éventuels pour gagner du temps, qui ne lui semblent pas totalement satisfaisants.
Nous avons eu, je pense, de bons échanges et une discussion somme toute, équilibrée.
Que pouvons-nous lui proposer, maintenant qu’il sait ? S’il refusait et devait rester, il pourrait devenir un élément perturbateur pour son ou sa remplaçant/remplaçante, que je vais m’empresser de chercher par ailleurs. J’ai de bon profils alternatifs.

TGS : C’est un cas complexe… Effectivement, maintenant qu’il est là, il pourrait poser de multiples problèmes dans le futur. Le renvoyer sur Terre 001, même si techniquement presque du domaine du possible, l’équipe scientifique vous en dira plus, impliquerait de lui ôter ses souvenirs de votre rencontre. Mais nous n’avons jamais testé sur des humains. Peut-être serait-il gravement diminué, voire détruit, par l’opération. C’est risqué et nous n’avons pas le temps de faire des tests préalables. Je l’ai dit, nous devons être efficaces et avancer ! Le projet ne se fera pas si nous passons notre temps à tergiverser ou si nous nous lançons dans de nouvelles recherches exploratoires. Pour un seul individu, qui plus est !

GS : j’ai peut-être une idée, que je souhaiterais vous soumettre…

A suivre…

La Compagnie des Lapins Bleus – Robert Charlebois – Emilie Jolie – 1979
Wallace & Gromit: The Curse of the Were-Rabbit (2005)

“Seconde Chance” © 2021 by Didier J. MARY is licensed under CC BY-NC-SA 4.0

Leave a Reply

Your email address will not be published.

9 − eight =