Categories
Ecrits

Seconde chance – 7

Opportunités ?

Devait-il essayer d’amadouer GAB ? Trouver un compromis satisfaisant pour les 2 parties ? Comment pouvait-on imaginer qu’il allait éventuellement rejeter de telles opportunités ? Pouvoir recréer une civilisation à son image était tout de même une situation unique, pour un humain ayant un minimum de motivation et d’ambition…

Le Grand Scrutinizer aurait dû le voir venir… Bien sûr, le dossier de GAB présentait son côté rebelle anarchisant, mais pourquoi réagissait-il comme ça ? Il faudrait faire un point avec les autres Scrutinizers pour voir si un comportement équivalent s’était produit sur les autres Terres. Sinon, l’erreur retomberait sur lui, la Direction Générale considérant probablement qu’il n’avait pas su s’y prendre ou que sa sélection était inadéquate.

Pour l’instant, il n’avait pas de solution de repli et aucune proposition alternative n’existait. Il devait faire un point avec son management au plus vite, tenter de comprendre pourquoi son “poulain” avait réagi comme ça, voir s’il pouvait contourner ce blocage, espérant qu’il soit temporaire, ou trouver un moyen de pallier ce difficile problème comportemental.

GS : Cher ami, j’ai bien noté vos remarques et votre question. Je comprends que ce changement de contexte soudain puisse vous interroger et remettre en question vos principes. Je dois en référer à mon comité de pilotage, pour faire le point avec eux et voir les éventuelles pistes d’amélioration. Je vais donc me mettre en veille temporairement et je reviens vers vous au plus tôt.

Sur ce, le scrutinizer eut un léger soubresaut, ses yeux virèrent au rouge et son bec s’entrouvrit, légèrement de travers, lui donnant un rictus étrange.
GAB pensa immédiatement à un BSoD, un Blue Smile of Death…

Il était désormais seul avec ses pensées dans la clairière, malgré la présence du volatile finalement muet.

Il se leva, s’étira longuement et commença à marcher. Il avait soif et il lui semblait avoir entendu un bruit liquide, maintenant que le silence s’était installé. Pieds nus dans l’herbe dense, il se dirigea vers ce qu’il pensait être une source ou un petit cours d’eau.

GAB ne se sentait plus particulièrement déstabilisé par tout ce qu’il avait entendu de la bouche du scrutinizer. De nombreux auteurs avaient déjà imaginé tout et son contraire dans la littérature de science-fiction qu’il dévorait pendant son adolescence, donc la situation présente était plutôt stable et équilibrée bien qu’anormale. Aucun monstre sanguinaire à l’horizon ou délire cosmique impénétrable. Ce qui le taraudait plus c’était le “pourquoi moi ?”.

Il trouva enfin une petite source où l’eau était bien fraîche. Pure ? Comme le scrutinizer lui avait expliqué que cette planète, Terre 421, avait été terraformée à l’identique de l’original, il s’était assez vite désaltéré sans arrière-pensée. Il aurait bien pris un thé tout de même…

Le choc initial l’avait sidéré, mais ses expériences professionnelles lui avaient appris à rapidement se positionner en observateur attentif et actif face à des clients aux attentes “hors sol”, déconnectés de la réalité ambiante. Il avait donc pu rapidement reprendre ses esprits et du poil de la bête.

Néanmoins, il n’était pas d’humeur à accepter tout et n’importe quoi actuellement, quelques soient les opportunités qu’on lui promettait.

Son niveau de ras-le-bol atteignait des sommets depuis quelques temps. Ce n’était pas encore le burn-out, mais il s’en rapprochait dangereusement.

Le monde était devenu fou, et comme l’avait présenté le scrutinizer, courait à sa perte imminente. A son âge, il faisait véritablement de plus en plus d’efforts pour participer à la “rat race”, pendant que l’environnement s’écroulait et que le lien social s’effilochait. Il savait qu’il avait encore quelques années à souffrir et que de toutes façons il était trop tard pour tout reprendre à zéro dans sa vie d’avant.

Et si Terre 421 était le moyen pour lui de tout recommencer ? Mais pour faire quoi ? Et comment ?

Se voyait-il en patriarche d’une nouvelle civilisation ? Pas vraiment… Il n’avait pas ce type d’ambition démesurée et ne souhaitait pas particulièrement laisser son nom à la postérité. Il rêvait surtout d’avoir la paix.

De toutes façons, les pistes proposées par le scrutinizer étaient ridicules, mais en existait-il d’autres ?

possbilités

Fallait-il sauver les humains sur Terre 001 ? On pourrait les répartir aléatoirement sur les 499 autres… Mais encore faudrait-il que les mêmes erreurs ne soient pas systématiquement reproduites. Là, le risque était grand, que les mêmes modes de fonctionnement reprennent les rênes et produisent les mêmes résultats. A moins de lobotomiser la majeure partie… Comment éradiquer la soif de pouvoir, l’envie irrépressible de gagner contre les autres, d’accumuler des richesses et d’autres calamités du même acabit.

Changer les règles du jeu n’était pas suffisant, même en repartant de zéro sur une terre vierge. Il ne se voyait vraiment pas dans la peau de l’ordonnateur de cette réorganisation. Pas et plus l’énergie pour ça.

Il cheminait sous les arbres, tentant de rejoindre le point où était le grand oiseau, pour l’instant immobile et sans vie.

Et il ruminait tout seul, remâchait ces pensées entre tentation de pouvoir changer le monde et désarroi devant l’immensité de l’éventuelle tâche qui l’attendrait, s’il devait accepter.

Il rejoignit la clairière et s’allongea sous le même arbre. Il finit par s’assoupir. Mais son cerveau était en ébullition. Des rêves s’y entrechoquaient, se mélangeant sans cesse, sans queue, ni tête.

opportunités - one way or another
One way or another…

Pendant ce temps, le Grand Scrutinizer était en pleine réunion. Le comité de pilotage, convoqué à sa demande, battait son plein.
Et ça chauffait pour son matricule.

A suivre…

Maxime Le Forestier – Passer ma route
Laissez-les dans les cartons les plans d'la planète
Faites-les sans moi, n'oubliez pas les fleurs
Quand ces rétroviseurs là m'passent par la tête
J'ai du feu sur le gaz et j'm'attends ailleurs 
Bob Marley & The Wailers – Rat Race

“Seconde Chance” © 2021 by Didier J. MARY is licensed under CC BY-NC-SA 4.0

One reply on “Seconde chance – 7”

Mentions

Leave a Reply

Your email address will not be published.

11 + 8 =