Catégories
Music Education

The Amen break

Connaissez-vous ce que l’on nomme « The Amen Break », son origine, son Ă©volution ? Probablement pas… Et pourtant vous l’avez entendu partout, tellement il est utilisĂ© depuis de nombreuses annĂ©es dans des compositions musicales, du Hip-Hop au MĂ©tal, en passant par toutes les variantes de l’Ă©lectro, et aussi dans des publicitĂ©s…

The Amen Break consiste en fait en un peu moins de 6 secondes de batterie, qui sont devenus le fragment musical (Drum Beat ou Break Beat) le plus samplĂ©, dĂ©construit, accĂ©lĂ©rĂ© ou ralenti, revisitĂ© et reconstruit au monde…

Sampling (EN) ?

The Amen break - The Winstons - Amen Brother

En 1969, le groupe The Winstons sort un 45T à fort succÚs. La face B contient le titre « Amen Brother ».
Ecoutez-le ci-dessous et prĂȘtez bien l’oreille Ă  1:26.

Dans les arrangements de la chanson, Gregory Coleman Ă  la batterie intĂšgre un break sur 4 mesures, qui s’avĂšre plus tard la base parfaite pour crĂ©er des boucles et des samples.

Aussi, dans les annĂ©es 1980, avec l’arrivĂ©e des premiers samplers, cet extrait sonore ou Beat est rĂ©cupĂ©rĂ© et rĂ©utilisĂ© musicalement dans de trĂšs nombreux morceaux Hip-Hop. Puis dans la dĂ©cade suivante, par les producteurs de Hardcore, Jungle, puis Drum’n’Bass, en accĂ©lĂ©rant la boucle, comme base de leurs compositions. Et ça continue encore aujourd’hui avec les musiques Ă©lectroniques.

The Amen Break (vidéo EN)

Si vous ĂȘtes maintenant curieux d’en savoir plus, voici une petite sĂ©lection de vidĂ©os intĂ©ressantes, qui expliquent tant l’histoire que l’utilisation de ce Beat.

Histoire de « The Amen Break » (durée 6:12)

L’importance de « The Amen Break » est prĂ©sentĂ©e ci-dessous Ă  travers de trĂšs nombreux exemples et une rĂ©flexion sur le problĂšme du copyright, des droits d’utilisation de ces samples dans la musique moderne.

Vision technique et « copyright » (durée 18:09)
Evolution de l’utilisation Ă  travers le temps… (durĂ©e 4:31)

Si vous souhaitez en savoir plus, il y a Ă©normĂ©ment de vidĂ©os, de comparaison ou de recrĂ©ation, de l’Amen Break sur Youtube…

Amusez-vous bien !

Catégories
KoToNTeeJ Music Education

Henri Salvador + Ray Charles – Le Blues du Dentiste

2 giants on stage in Paris in 1996: So goooood!
Ray Charles with Henri Salvador, live… Magic! Listen to « Le Blues du dentiste. »

What he said, what he said!

Original song, music by Mr Q, Quincy Jones (1958) : Henri Salvador et Quincy Jones « Blouse du dentiste »

La chanson date de 1958 et fut distribuĂ©e par Barclay en 45T. Avec bien sĂ»r Ă  l’Ă©criture, Henri Salvador & Boris Vian

Lyrics « Blouse/Blues du Dentiste »

Ce matin-lĂ  en me levant
J’avais bien mal aux dents
Oh lĂ  lĂ 
J’sors de chez moi
Et j’fonce en pleurant
Chez un nommé Durand, woh-woh

Qui est dentiste de son Ă©tat
Et qui pourra m’arranger ça
La salle d’attente est bourrĂ©e de gens
Et pendant que j’attends
Oh lĂ  lĂ 
Sur un brancard
Passe un mec tout blanc
Porté par deux mastards, woh-woh

Je m’lĂšve dĂ©jĂ  pour fout’ le camp
Mais l’infirmier crie « au suivant »

Je suis debout devant le dentiste
Je lui fais un sourire de crétin
Eh-hé-hé-hé
Y m’pousse dans l’fauteuil et crie « en piste »
Il a des tenailles Ă  la main

Woh-oh, Maman
J’ai les guibolles en fromage blanc (ah ha ha)
Avant mĂȘme que j’ai pu faire « ouf »
Y m’fait dĂ©jĂ  sauter trois dents (ah ah ha)
En moins d’une plombe mes pauvres molaires
Sont retournées dans leur tombe
Oh lĂ  lĂ 
VoilĂ  qu’y m’plombe
Mes deux plus belles dents
Celles que j’ai par devant, oh-oh

Y m’grille la gueule au chalumeau (heh)
Et y me refile un grand verre d’eau
Il me dit « faut régler votre dette »
Je venais d’ĂȘtre payĂ© la veille (hah)
Ce salaud me fauche toute mon oseille
Et me refile 50 balles net

Oh-oh, Maman
Et il ajoute en rigolant
« Ha ha ha ha, ha ha ha ha ha ha ha
J’suis pas dentiste, je suis plombier, ha ha
Entre voisins faut s’entraider, hĂ© hĂ© hé »
Et moi je gueule ce soir
Le blouse du dentiste dans le noir

Et maintenant qu’j’ai plus d’dents
Qu’est-ce que j’vais lui raconter Ă  ma bĂ©belle, alors j’te jure c’est pas vrai…
HĂ© lĂ , lĂąchez-moi, lĂąchez-moi
Mais lĂąchez-moi

Source photo : SIPA