Catégories
Réflexions

Bitcoin et ses racines philosophiques

2 articles intéressants, en français et en anglais, sur les mythes et la philosophie du Bitcoin, créé à la base pour être « trustless »…

Voici 2 articles intéressants, en français et en anglais, sur le « mythe » Bitcoin, qui commencent à dater un peu, mais qui sont encore importants à lire et comprendre.

Je réfléchis (et fais des « recherches » à ma manière) depuis 2014 sur la technologie Blockchain et l’écosystème évolutif qui s’est développé depuis l’apparition de Bitcoin, et en particulier après l’apparition des blockchains programmables comme Ethereum. Je publie sur ce blog, en français, mes réflexions et analyses diverses.

Sur le rapport rédigé avec Gonzague Grandval et publié en février 2018 par l’Institut Sapiens

Extrait de Bitcoin, Totem et Tabou (février 2018)

Le fait que [BTC] ait été conçu en 2008 a laissé penser qu’il était une réaction à la grande crise financière mondiale de la même année. […] Il faut pourtant remonter plusieurs décennies en arrière pour comprendre les origines véritables de cette technologie et de sa monnaie éponyme.

Most of the current Bitcoin economy is antithetical to its premise

[BTC] was supposed to demonstrate the power of a true free market. […] Instead, it got Wall Streeted.

Read more on TheOutline
Symbole "Anarchie" (Bitcoin)

“We have proposed a system for electronic transactions without relying on trust.”

— BTC white paper, 2008

Mise à jour 26/12/21 : Il s’avère que depuis quelques années, Bitcoin, complété par toutes les cryptomonnaies alternatives (altcoins, memecoins…) a évolué bien loin des idéaux des cypherpunks et autres crypto-anarchistes et a été coopté par les libertariens de toutes générations, qui mettent en avant leurs idéologies : l’Ecole autrichienne d’économie, le Bitcoin remplaçant l’or (« sound money »), etc.

Je reviendrai sur ces sujets dans un billet ultérieur, dans la série consacrée à l’écosystème blockchain et à sa démystification, que ce soit en traitant des NFTs, de l’environnement proposé sous la dénomination « Web3 » ou des cryptomonnaies dans leur ensemble.

Je suis certifié depuis 2019 par la San Jose State University sur la thématique Blockchain & Decentralization for the Information Industries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.